Zootopie: quand Disney offre un miroir à la société

Si Disney crée l’événement à chaque sortie de nouvelle production, il n’en est pas moins que depuis quelque temps mise à part l’entêtante musique Libérée, Délivrée de celle qu’on ne présente plus, la créativité et l’originalité n’étaient plus vraiment d’actualité. Et c’est son ami Pixar, ancien concurrent, qui relevait le niveau avec son incroyable Vice Versa (mon avis ici).

Alors qu’on ne l’attendait pas, Pixar connu son premier grand échec avec son adorable [Le] voyage d’Arlo (mon avis ici) qui n’a malheureusement pas séduit le public. Comme un rebondissement, Disney enchaîna avec Zootopie qui raconte l’histoire d’une adorable lapine qui a un rêve: celui d’entrer dans les rangs de la police afin de « changer le monde ».

giphy
Alors que le film commence sur un ton léger avec la présentation du personnage principal et de son milieu de vie tout ça avec une mise en scène assez classique qui reprend, sans aucun doute, celles des Disney classiques -c’est peu de le dire car Disney renoue enfin avec les animaux- lorsque le film entre dans le vif du sujet, le ton est un plus sérieux malgré l’humour omniprésent. Ce qui frappe avant tout c’est cet humour décalé qu’on retrouve habituellement dans les films Pixar plutôt que dans les Disney classiques. Une multitude de références sont offertes aux spectateurs comme celles sur La Reine des Neiges -un peu trop présente- ou encore des références plus matures comme celles faisant référence à l’un des plus grands personnages de l’histoire du cinéma: Le Parrain, ou encore, la plus surprenante, celle de Breaking Bad -les deux amis de Doug portent le nom de Walter et Jesse- Des références et un humour qui montrent que Disney se veut dans l’air du temps.

Cet ancrage dans le temps ne s’arrête pas aux références et à l’humour présent, bien au contraire, tout le film est basé sur un effroyable constat: le moment où une société où les différences animales cohabitent à celui où la peur de l’autre prend le dessus. Et ce n’est pas sur un ton moralisateur que Disney choisi de donner au spectateur un miroir de la société et du monde dans lequel il vit mais en lui offrant une subtile critique. Ainsi, notre société est visée dans son ensemble: politique, jugement d’autrui…tout est abordé avec une maîtrise parfaite qui vise à assembler l’humour et la réflexion. Impossible, en tant que spectateur adulte, de ne pas penser à nous -notre société- lorsque Zootopie est plongée dans une panique générale où la politique basée sur la peur de l’autre ravage la ville.
Malgré une bande originale peu renversante -désolé Shakira– et une mise en scène classique Disney signe un petit bijou grâce à un sujet d’actualité maîtrisé et des personnages attachants. Un film qui, malgré ce que l’on peut penser lors des premières minutes du film, ne s’adresse pas aux plus petits mais bien aux plus grands d’entre nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s