Festival International du Film d’Amiens: Un dernier John Landis et clap de fin !

Vendredi 20 Novembre le FIFAM touche à sa fin. Une semaine passée à une vitesse folle et dans un contexte peu ordinaire qui va s’achever dans quelques heures avec la cérémonie de clôture présentée par Fabien Gaffez

Avant de faire retentir le clap de fin, je décide de me rendre à la projection de American College (1978), un film de John Landis, célèbre réalisateur américain mis à l’honneur cette année.

American College est une comédie américaine qui raconte l’histoire d’une fraternité étudiante au bord du gouffre. Menacés d’être renvoyés pour leurs déboires et leurs mauvaises notes, les membres de la fraternité décident par tous les moyens de rester actifs sur le campus. Une comédie qui n’a pas pris une ride malgré un humour quelques fois potache.

giphy

Après avoir passé un bon moment sur cette comédie culte de John Landis je pris la direction de la projection de The Living Idol (1957) de Albert Lewin.

arton6536

The Living Idol est un film peu connu de Albert Lewin. C’est un film qui se situe vers la fin de la carrière du réalisateur. Film qui raconte l’histoire d’une jeune mexicaine, Juanita, qui après avoir vu une statue d’un démon jaguar datant des civilisations Maya, se retrouve tétanisée par celle-ci.

Le film, malgré une bonne mise en scène, traîne en longueur. Les plans sont beaux mais l’ensemble est trop ennuyeux et trop peu original. Le film qui se plonge parfois dans le film d’horreur n’a pourtant rien d’effrayant…bien au contraire. En bref, malgré des paysages à couper le souffle, le film n’a pas réussi à me faire transporter.

CY2A1304_
Fabien Gaffez lors de la remise des prix du 35e FIFAM – Crédits: FIFAM

Pour finir la journée en beauté, je me suis rendu à la cérémonie de clôture du festival. Une cérémonie présentée par Fabien Gaffez qui fut exceptionnel pendant toute la semaine. Après un discours touchant, revenant notamment sur les tragiques événements survenu Vendredi 13 Novembre à Paris, les prix furent remis aux Lauréats.

LES LAURÉATS 

Rui Poças reçu une Licorne d’Or pour sa carrière exceptionnelle

Le prix de la meilleure interprétation masculine est remis à

Sergi Lopez pour UN DIA PERFECTE PER VOLAR de Marc Recha (2015)

Le prix de la meilleure interprétation féminine est remis à

Liv Henneguier pour CRACHE COEUR de Julia Kowalski (2015)

Le prix du public est remis à

  PARASOL  de Valery Rosier

Le prix du jury est remis à

LA MONTAGNE MAGIQUE de Anca Damian

Le prix de la ville d’Amiens est remis à

EVA NE DORT PAS de Pueblo Aguëro

Egalement récompensés

TOUT IRA BIEN de Patrick Vollrath

et

BILLY THE BULLY de Wannes Destoop

Cette année le FIFAM, plus que jamais, fut l’endroit où la passion pour le cinéma était à son apogée. Les cinéphiles et les professionnels se sont réunis devant une comédie de John Landis, devant des courts métrages Européens et ont tous ressentis de multiples émotions devant ces images venus de tous les horizons. J’ai hâte de découvrir la prochaine édition qui apportera, sans aucun doute, une parenthèse de bonheur à un monde qui ne l’est pas toujours. That’s a wrap !

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s