Festival International du Film d’Amiens: Retrouvailles avec Rui Poças et Courts Métrages Européens

Jeudi 19 Novembre nous retrouvons un homme que nous avons découvert tout au long du festival grâce à son rôle de directeur de la photographie, Rui Poças

Rui Poças nous offre alors une masterclass sur le métier de directeur de la photographie. Un métier très important au cinéma puisque ce sont eux, les directeurs de la photographie, qui dirigent les images, qui les façonnent et qui leurs donnent du caractère. Rui Poças nous parle alors de son métier comme une passion d’abord née avec la photographie. Et c’est plus tard en regardant des films classiques Hollywoodiens que Rui tombe amoureux des images du cinéma. Il est, comme son ami et réalisateur Carlos Conceição aime le dire, un œil absolu à toutes les couleurs et à toutes les lumières.

Sans titre 2
Rui Poças

Rui Poças a d’abord fait une école de cinéma à Lisbonne avant de faire quelques stages à l’étranger qui lui ont permit d’acquérir beaucoup de connaissances. Après son petit tour du monde il revient au Portugal où il y retrouve son ami de l’école de cinéma de Lisbonne, João Pedro Rodrigues avec lequel il collabore pour O Fantasma.

Rui Poças nous offre alors une masterclass enrichissante sur un métier qui est d’avantage une passion. Une passion de la photographie, des lumières et des couleurs.

Puis la journée a continuée avec le deuxième programme de la compétition des courts métrages que j’ai trouvé un niveau en dessous du premier programme qui était excellent.

e64f76817f5d67f628c174943d3d0d87
Moloch, Szymon Kapeniak – 2015

MOLOCH – 2015

court métrage polonais réalisé par Szymon Kapeniak qui raconte l’histoire de trois amis d’enfance qui gagne leur vie comme ils le peuvent dans une aciérie délabrée dans la profonde Ukraine. Lorsque l’un d’entre eux décide de tout quitter par amour, les deux autres décident par jalousie de rendre une visite à sa petite amie. Un court métrage à la qualité exceptionnelle avec des plans originaux mais qui malheureusement ne laisse pas beaucoup de place à une histoire aussi complexe que sa mise en scène.

 

SOUS LE CHÂTEAU D’EAU – 2015

court métrage suédois réalisé par Caroline Ingvarsson qui met en scène Julie, une jeune suédoise qui entretient une amitié avec son voisin d’immeuble, Paul. Une amitié qui s’assombrie notamment vis-à-vis des autres. Un sujet complexe très bien mis en scène. Une belle découverte.

 

MALAGUTI PHANTOM – 2014

court métrage venant des pays-bas réalisé par Sam De Jong. Un jeune homme décide de changer de personnalité afin de se faire accepter par les autres. Une mise en scène complètement décomplexée aux couleurs vives qui prend des allures rétro.

 

ABSENT – 2014

court métrage roumain réalisé par Sergiu Lupse où un jeune garçon doit faire face à un événement traumatisant. Un court métrage avec une histoire sombre et complexe qui manque cruellement d’identité notamment dans sa mise  en scène et dans sa bande son

 

bal-de-famille
Bal de famille, Stella Di Tocco – 2015

.BAL DE FAMILLE – 2015

court métrage français réalisé par Stella Di Tocco où la jeune Julie est devenu une jeune femme libre et indépendante. Lors d’un week end où elle retrouve sa famille elle y découvre une famille éclatée et une mère soumise à son mari. Un très bon court métrage, le meilleur de cette sélection, qui met en scène un sujet complexe où l’on découvre l’histoire d’une jeune femme qui malgré l’amour ne peut pas sauver ceux qu’elle aime.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s