Festival International du Film d’Amiens: les Blues Brothers font leur show !

Fifa2015_sans_logos-e1372Vendredi 13 Novembre à 21h15 la 35e édition du Festival International du Film d’Amiens fût déclarée ouverte. Ce festival qui se situe dans la capitale Picarde se déroule sur une semaine avec au programme des longs métrages, des courts métrages et des films d’animations. 

LA CEREMONIE D’OUVERTURE

Vendredi soir vers 21h le FIFAM (Festival International du Film d’Amiens) ouvrait ses portes au public cinéphile en compagnie du jury de cette 35e édition présidé par le réalisateur Lam Lê avec à ses côtés un invité d’honneur, le très grand John Landis.

Après la présentation du jury et un petit discours de Lam Lê qui rendait hommage à John Landis et plus largement au cinéma, les présentations des autres réalisateurs et des films en compétition commencèrent. Une compétition qui s’annonce fort en surprise avec des films d’auteurs en tout genre. Après cette superbe présentation courte mais intense avec un large panorama du festival, John Landis prit le micro pour s’exprimer.

Capture_d_e_cran_2015-11-15_a_17-33-54

Source: Festival International du Film d’Amiens

John Landis est un réalisateur américain, père des Blues Brothers et du célébrissime clip Thriller du roi de la pop, Michael Jackson. Réalisateur accompli il bouscule les genres en les mélangeant: horreur et parodie ou encore le classique et la comédie. Réalisateur satire qui ne s’attire pourtant pas de mauvaises critiques, John Landis signe depuis des années de grands films cultes hollywoodiens sans pour autant entrer dans des cases. Après un petit discours où il nous résuma en quelques mots sa formidable carrière, il reçu une Licorne d’Or pour sa carrière. Suite à cela il présenta en quelques mots son célèbre film The Blues Brothers un film culte qui au départ était un « grand défi » pour ce réalisateur notamment parce que l’histoire et surtout la bande son originale n’était pas au goût du jour. En effet, célèbre pour ses musiques au ton de rhythm and blues, le film qui se situe dans les années 1980 amène une musique old school et hors de la tendance actuelle qui n’était autre que le disco. Malgré tout le film remporte un énorme succès et reste aujourd’hui un film culte notamment grâce à ses situations loufoques, à ses personnages hauts en couleurs et à un casting quatre étoiles.

THE BLUES BROTHERS

Film du réalisateur John Landis sorti en 1980 racontant les aventures de deux frères passionnés par la musique Rhythm and Blues, Eldwood Blues (Dan Aykroyd) et Jake Blues (John Belushi). Lorsque ce dernier sort de prison, Eldwood décide de l’emmener dans l’orphelinat où ils ont tous les deux grandis auprès de la Soeur Mary Stigmata (Kathleen Freeman). Mais les choses prennent une tournure différente lorsque la Soeur apprend aux deux hommes qu’ils doivent cinq mille euros à l’établissement alors sur la paille. Ils décident de reformer leur groupe de musique afin de récolter l’argent nécessaire. Cette nouvelle aventure va les amener à des situations plus loufoques les unes que les autres.

C’est un film que j’ai découvert il y a quelques années lorsque j’ai décidé de me construire une culture cinématographique digne de ce nom. Je suis tombée dessus un peu par hasard. Je ne connaissais que très peu John Landis et, pour moi, son univers ne s’arrêtait qu’au clip Thriller. Ce fût donc un tout autre registre que je découvris avec Les Blues Brothers. Un film qui s’inscrit tantôt dans la parodie de film gangster, tantôt dans le burlesque ou encore dans la comédie musicale. Un film que j’ai apprécié et qui m’avait alors bien divertis. Je ne l’avais vu qu’une seule fois lorsque je l’ai redécouvert en avant première au FIFAM en version restaurée (qui sortira en salle le 18 Novembre prochain). Malgré le fait que le film soit toujours aussi drôle, je l’ai trouvé un peu long (2h10) et parfois un peu plat.

Lorsque les deux frères et leur groupe rejouent pour la première fois dans un bar de country, par exemple, j’ai trouvée la scène un peu trop longue et les gags parfois mal menés. Le montage bien qu’il soit très bien accompagné par la bande son originale qui sauve bien des choses, n’est pas toujours dynamique ce qui a tendance à marquer une rupture avec la musique qui elle, l’est. Les acteurs quant à eux sont très bons et fonctionnent parfaitement avec leurs personnages. La présence de grands artistes comme James Brown ou encore Aretha Franklin donne une toute autre dimension au film puisqu’ils apportent une nouvelle énergie et accentuent un dynamisme parfois absent. Le mélange des genres: comédie musicale, burlesque, parodie…sont flagrants et donnent du relief. En quelques mots le film reste un film culte. Le genre de film qu’il faut avoir vu qu’on adore ou qu’on déteste mais qu’on doit voir pour ces diverses raisons.

La cérémonie d’ouverture bien agencée et la projection du film The Blues Brothers en présence du réalisateur John Landis ont fait de cette première soirée de la 35e édition du Festival International du Film d’Amiens une réussite. Un FIFAM qui s’annonce complet et riche en émotions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s